Travailler de sa maison : living the dream!

En tant qu’adjointes virtuelles, le télétravail fait partie de notre quotidien. On ne s’en rend pas nécessairement compte puisque c’est notre mode de vie, mais beaucoup de gens envient notre situation – surtout depuis que plusieurs l’ont vécu durant la pandémie. Travailler de sa maison : living the dream!

Télétravail et productivité : ça fit!

Ça fait plus de sept ans que je suis à mon compte de façon virtuelle et encore aujourd’hui, je sais qu’il y a des personnes autour de moi qui pensent que travailler de sa maison, ça veut dire passer ses journées en pyj et faire des power naps l’après-midi. Yeah right! Ain’t nobody got time for that.

Pour moi, télétravail et productivité, c’est un perfect match! Et la pandémie a prouvé à plusieurs personnes – surtout aux gestionnaires – que le travail en présentiel n’est pas nécessaire en tout temps. La job peut être faite, peut-être même mieux faite, si un employé n’a pas à se taper 2 h dans le trafic, matin et soir, pour être présent de 9 à 5 au bureau. Mieux encore, que son niveau de productivité pouvait être plus élevé s’il n’avait pas à se lever avant le soleil et à courir comme un fou pour aller se parker dans son bureau beige : un environnement hautement stimulant, on va se le dire!

Bref, la pandémie nous a obligés à ralentir et à nous remettre en question. Quand on est dans le feu de l’action, on ne s’arrête pas pour se demander si l’on est heureux dans ce qu’on fait ou encore si c’est vraiment la meilleure façon de faire. On avance du mieux qu’on peut, sans vraiment avoir le temps de regarder plus loin. On fait ce qu’on a à faire, that’s it!

Devenir travailleur autonome

Tout ça pour dire que la pandémie a permis à bien de gens de se questionner sur leurs priorités et leur mode de vie. Et comme il fallait s’y attendre, plusieurs salariés ont saisi l’occasion pour se lancer à leur compte et travailler de la maison 100 % du temps. Sérieux, on peut comprendre!

Plusieurs adjointes virtuelles de l’OPEN CLASS sont inquiètes de voir toutes ces nouvelles apprenties entrepreneures débarquer sur le Web. Je vous rassure – on en a déjà parlé – y’a en masse de place pour tout le monde. Bah! Du moins, pour ceux et celles qui ont envie d’y mettre les efforts nécessaires parce que l’entrepreneuriat, c’est une jungle, et ce n’est pas tout le monde qui a envie de vivre comme Tarzan! Et dis-toi bien qu’un marché sans concurrence, ça n’existe pas…

C’est comme avoir une stratégie d’acquisition client : toutes les adjointes virtuelles ne veulent pas investir le temps, l’argent et l’énergie nécessaires pour mettre en place une stratégie béton. Mais lorsque tu assures la stabilité financière de ton entreprise et que tu atteins tes objectifs, c’est aussi satisfaisant qu’un salarié qui se fait dire qu’il va pouvoir rester en télétravail pour la prochaine année.

You know what I mean!

Partager cet article

T'en penses quoi?

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Valérie Pehoou-Mays
Valérie Pehoou-Mays
9 mois il y a

Pour moi, c'est le fait de ne pas avoir a me préparer, faire la route et me sentir constamment épiée dans mes moindre geste.
Je m'explique, au dernier retour au bureau l'année dernière, je suis arrivé avec un papier médical d'un mois supplémentaire car j'étais en crise de côlon irritable. Ma boss me répond ''ca change quoi de toute façon tu vas déjà souvent au toilettes! Je vois pas pourquoi il te donne un mois de plus en télétravail!''.
Lolll je vous laisse imaginer ma réaction lolll
Bonne journée les alphas.💜

Équipe Virtuelle & Co
Administrateur
Équipe Virtuelle & Co
9 mois il y a
Répondre à  Valérie Pehoou-Mays

Wow! Clairement, je ne m'attendais pas à ça ... La vie est trop courte pour endurer le peu de considération envers ta personne et ton travail. Ta santé mentale vaut plus cher qu'un environnement toxique ❤️.

cart